étagère spirituelle·tapis du bonheur

Un énorme rien

Le retour de la chaise longue et du farniente (= ne rien faire en italien).

Depuis le début de ces vacances, j’ai battu mon record de temps de rien. D’habitude, à peine arrivée sur le lieu des vacances, hop, planning des menus, courses, visites, excusions, activités, marchés. Chaque jour, une activité le matin, une autre l’après-midi, et une dernière en soirée.

Mais là, juste se poser sur la chaise longue, regarder ses enfants jouer dans la piscine, son mari rougir endormi au soleil et pour soi cultiver l’art du rien.

Et découvrir dans l’art du rien, qu’il est un énorme cadeau aux autres, à soi-même et à la vie.

Aux autres, car c’est leur donner l’occasion de faire ce qu’ils veulent sans être pressés, bousculés. C’est leur donner le temps de faire, d’aller à leur rythme, de choisir, d’être, d’avoir envie, de proposer, de prendre des initiatives. C’est offrir à ses enfants, ce moment où ils peuvent dire : « Maman, tu viens dans l’eau avec moi ?  » Et de pouvoir ne répondre que oui, parce que pour une fois, on ne fait rien. C’est être pleinement disponible pour les autres. C’est se donner aux autres.

A soi-même, car c’est donner l’occasion à son corps de se poser et de se reposer après une année de stress, de travail, de speed, de « je n’ai pas le temps de m’écouter, je verrai plus tard, tiens bon, encore quelques semaines … » C’est remercier et respecter son corps de nous porter chaque jour. C’est se donner à soi.

A la vie, car dans le rien, on écoute ce qui se passe en soi, autour de soi, on voit, on observe, on comprend. C’est donner la possibilité à son mental de ranger, classer, trouver une solution, passer à autre chose, lâcher prise, vider, trouver une idée. C’est pouvoir écouter son intuition, laisser libre cours à son imagination. C’est se relier au divin en soi. C’est se donner à la vie.

Profiter de ces riens, nourrissez-vous-en, vivez les pleinement, et surtout … ne faites rien.

Un commentaire sur “Un énorme rien

  1. Bravo ! C’est ça les vraies vacances : se poser et laisser faire! Regarder les autres, s’interroger sur les vraies valeurs de la vie et se laisser mener. On se déconnecte et on vit tout simplement sans stress.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s