par la fenêtre

Orages d’été

Les premiers orages de la saison. L’été nous annonce doucement sa fin, et la fin des vacances.

Ce matin, il a éclaté à l’aube. Le meilleur moment pour les orages. Entendre de son lit la pluie tomber. Frémir à la lueur d’un éclair. Compter les secondes pour évaluer la distance. Ecouter le long roulement du tonnerre.

L’orage s’éloigne.

Se lever. Ouvrir la porte fenêtre de la cuisine et se laisser envahir par l’odeur du sable et des pins mouillés. Préparer le petit déjeuner. Mettre l’eau à bouillir. Attraper un fruit à savourer dans l’entrebaillement de la porte fenêtre. Ecouter les dernières gouttes de pluie tomber des arbres. Etre là.

par la fenêtre·tapis du bonheur

L île de Batz

Rien. Rien, il n’y a rien que quelques maisons, le large tout autour, nous deux sur un sentier, le vent dans mes cheveux, la mer à perte de vue, le bleu des agapanthes, l’odeur iodée, un phare dans le lointain, un parfum d’exotisme, une plage de sable blanc, le clapotis de l’eau sur les galets.

Rien. S’arrêter là. Se poser là. Rien que ce sentiment d’infinie liberté.

coussin poétique·par la fenêtre

L’invitation dans le jardin

Il est des fleurs de printemps que l’on voit chaque année.

Il est des fleurs qu’on redécouvre dans son jardin.

Il est des des enfilades de cerisiers à proximité.

Et la coronille si odorante que je ne pouvais jamais sentir.

Impossible de regarder ailleurs qu’autour de soi.

Le paradis vivant de nos jardins.

« Là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté. »

par la fenêtre

Bien arrivés en Italie

Mes chers parents

Un petit mot pour vous dire que nous sommes bien arrivés en Italie.

L’avion a eu quelques soucis avec sa porte, mais rien de grave.

L’hôtel est encore en travaux, mais la piscine a son charme.

Nous ferons peut-être un crochet par les pyramides du Nil avant de rentrer.

Bisous