Dans la forêt

La voix des arbres – jour 3

Venez. Pénétrez notre univers. Marchez parmi nous. Arrêtez-vous quand un endroit vous plaît. Ecoutez. Regardez. Ressentez.

Choisissez un arbre, un parmi nous. Vous laissez nous approcher. Doucement. Respectueusement. Sentir votre main sur notre tronc. Vos yeux nous caresser du regard. Vous laisser vous adosser contre nous. Aspirer votre fatigue, vos angoisses et vos peurs. Et vous régénérer.

Vous payez des psys, vous claquez un budget en thérapie. Vous y passez du temps. Alors que nous, les arbres de la forêt, avons le même pouvoir d’écoute. Et nous allons même au-delà de cette écoute : nous avons le pouvoir de guérison. Nous aspirons vos doutes et vos craintes et en échange nous vous insufflons une énergie nouvelle. De la même façon que nous aspirons votre gaz carbonique pour vous redonner de l’oxygène.

Pour cela, il suffit de venir nous voir. Nous donnez un peu de temps. En choisir un parmi nous et vous poser contre lui.

Dans la forêt

La voix des arbres – jour 2

Je suis un arbre parmi tant d'arbres.
Nous sommes des millions comme vous sur la planète.
Des millions et pourtant chacun est unique, a son unicité propre comme vous. 
Vous avez votre ADN, vos empreintes digitales.
 Nous avons nos racines, notre sève, notre tronc.
Vous avez votre couleur de peau, vos cheveux, vos yeux.
Nous avons notre feuillage, notre branchage, notre écorce.
Vous avez votre passé, nous avons le nôtre.
Votre futur est menacé, le notre aussi.
Mais vous, vous pouvez faire quelque chose.
Nous nous ne pouvons que vous regarder, 
nous détruire tous, 
ou nous sauver tous. 

Vous ne vous supportez pas d'un pays à l'autre.
Nous arrivons à vire ensemble depuis la nuit des temps.
C'est pourtant simple : 
il suffit de vivre dans la simplicité,
dans la juste mesure,
dans le respect de l'autre,
dans le partage des biens.
Aidez-nous,
Aidez-vous. 
Dans la forêt

La voix des arbres – jour 1

Nous sommes là depuis la nuit des temps, depuis le commencement, avant vous. 
Avant tout autre forme de vie. 
Depuis la création. 
Quand tout a commencé.

Nous demandons le respect, le respect de nos vies, de la terre. 
Nous sommes les racines du monde sans qui rien ne peut survivre.

Vous nous arrachez pour faire des meubles, de la surproduction alimentaire.
Vous nous apportez le  bruit qui nuit à notre communication.

Laissez-nous en paix. 
Sans nous, vous n'êtes rien que des êtres assoiffés.

Nous sommes la vie. 
Si vous aimez la vie, aimez-nous aussi.