coin des mamans

Bonne fête, Maman !

La veille, ils m’avaient donné la consigne de rester dans mon lit, de ne surtout pas me lever. Au matin, ils sont arrivés doucement dans ma chambre avec le plateau du petit déjeuner, une pluie de confettis, leurs cartes et leurs fleurs en crépon (préparées avec leur maîtresse que je remercie, surtout cette année). En écoutant le poème de mon plus jeune loulou, en regardant ces œuvres d’art, en voyant leur sourire et l’émotion sur leur visage, la volonté qu’ils ont à me faire plaisir, leur amour et ce message tacite de remerciement d’être leur maman, un sentiment d’amour maternel m’envahit, et je me dis que le plus dur est sûrement derrière nous.

Je n’avais pas ressenti ce sentiment depuis plusieurs semaines. Tellement envahie d’un vide émotionnel. Le confinement s’est bien géré, pas facile quand même avec trois garçons de 8 à 12 ans, avec un enfant souffrant d’un TDA, multidys et hyper angoissé, avec l’école à la maison et un boulot à gérer, avec trois repas par jour et une maison à tenir. Mais nous avions trouvé notre rythme. A partir du 11 mai, par contre, tout s’est enchaîné avec une perte total de contrôle sur le temps : les emplois du temps instables, l’incertitude du lendemain, la pression de la reprise du travail, l’angoisse accrue de mon loulou TDA, la gestion de ses émotions, un mari présent mais absent, et toujours l’école à la maison, un boulot à gérer, trois repas par jour et une maison à tenir. Bref, je suis partie marcher de très, très longues heures dans la forêt, et un mail envoyé par la psychologue de mon travail (merci) m’a fait réaliser que je glissais dans un burn out parental.

Le burn out parental est malheureusement un sujet trop tabou en France. Mais bien présent, et qui touche de nombreuses familles. C’est un lien vers une conférence que la psychologue m’a envoyé et que j’ai regardée, fortement intriguée par le sujet, qui m’a ouvert les yeux.

Vous pouvez trouver cette conférence en cliquant sur le lien suivant :  https://www.youtube.com/user/assoappea

Je sais aujourd’hui que je n’en suis pas à mon premier, que je suis fatiguée depuis de longues années. Depuis combien de temps d’ailleurs suis-en train de vivre en pilotage automatique ? La rupture de mon rythme infernal grâce au covid, et sa reprise dé confinement m’ont confrontée à ma réalité. Qu’est-ce que le burn out parental ? Comment savoir si on est concerné ? Comment tombe-t-on dedans ? Pourquoi ? Comment s’en sortir ? Autant de questions soulevées lors de cette conférence et qui trouvent leurs réponses dans l’ouvrage ci-dessous :

Alors à toutes les mamans qui sont épuisées, à bout de force, qui sont envahies pas le quotidien et qui culpabilisent de ne pas être la maman qu’elle souhaiterait être, je vous invite à regarder la conférence, à aller sur le site de burn-out parental : https://www.burnoutparental.com/s-en-sortir et à investir 20 euros dans ce livre.

Cela vaut aussi pour les papas.

L’amour est au bout du chemin.

Etiquette smiley bisou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s