coussin poétique

Comme c'est étrange

Comme c’est étrange de se dire à bientôt plutôt qu’à lundi,

comme c’est étrange de ne pas savoir quand on va se revoir,

comme c’est étrange de ne pas compter les dodos avec ses petits élèves de 4 ans avant de se retrouver,

comme c’est étrange de leur préparer des petits devoirs à faire à la maison,

étrange de faire un métier « humain » et de devoir travailler en ligne,

étrange de vivre un PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté) national,

étrange de voir les magasins se vider, de craindre la pénurie, alors qu’on est les champions de la surconsommation,

étrange de ne rien programmer alors qu’on gère des emplois du temps de ministre,

étrange d’avoir du temps, seul, en famille, avec ses enfants,

étrange d’éteindre le réveil alors qu’on n’est pas en vacances,

étrange de devoir rester chez soi

étrange de vivre dans l’hyper communication et de rester isolé,

étrange de vouloir se réconforter alors qu’on ne peut se toucher,

étrange de voir le printemps arriver alors que le temps s’est arrêté,

étrange de vivre autrement,

étrange de penser autrement.

Un commentaire sur “Comme c'est étrange

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s