sur le sofa

Fast and furious à Montparnasse

Imaginez la petite musique SNCF : Ta-da-da-da

Une vrai furie, avec deux de ses loulous et trois valises ont traversé la gare de Versailles Chantiers ce samedi 27/10. Cette furie, c’était moi.

Samedi 27/10. TGV prévu à Paris-Montparnasse à 11H52. Train prévu à Versailles Chantiers pour Montparnasse à 11H01. 20 minutes de train de banlieue, 30 minutes d’attente. Arrivée prévue à Chantiers à 10H45. 1/4H pour prendre les tickets pour Montparnasse. Quitter l’appartement de ma belle-mère à 10H30. D’après elle, il faut 5 minutes pour aller à Chantiers.  Plan parfait en thérorie …

Arrivée à Chantiers à 10H50 : on met 20 minutes pour traverser Versailles un samedi matin. Bon, en speedant un peu, ça devrait le faire. Regard périphérique rapide. Deux guichets sur quatre qui ne fonctionnenent pas. Trop de monde au guichet automatique restant, direction guichet central. 10H55. A mon tour. Là, l’agent, avec un joli sourire, m’informe que, non, elle ne vend pas de billets, il faut aller au bout de la gare. Impossible. Aucune compassion, ni recherche de solution devant mon désarroi et la panique qui monte. Démerderz-vous. Retour guichet automatique. 10H57. Mon tour au guichet.  Tant pis apour les 30% famille nombreuse. Pas le temps. Billets 10H58. Tourniquets avec deux lous et trois valises. Repérer le quai. Courir dans les escaliers.

Petite musique SNCF Ta-da-da-da. « Le train en direction de Paris-Montparnasse aura un retard d’envirion 10 minutes. Merci pour votre compréhension ». Ta-da-da-da.

Petite musique. Puis un retrad de 15 minutes. Les minutes défilent. L’angoisse qui monte. Dans ma tête le TGV qui s’en va. Un de mes loulous fait le zouave sur le uai pour me détendre, l’autre a déjà avalé ma moitié de son gilet.

11H12. Le train de banlieue entre en gare. Monter dans la voiture de tête. Les loulous, les valises. On est parti. Je rentrerai bien dans la cabine du conducteur pour appuyer sur la pédale d’accélérateur. Montparnasse approche, mais les aiguilles continuent leur course.

11H40. Le train arrive à Montparnasse, par la fenêtre repérer les TGV. Ils seront à droite.

11H43. Ouverture des portes. Descendre, repasser les tourniquets avec les louslous, les trois valises. Vite les panneaux d’affichage. Deux trains affichés à 11H52. Où est le n°8615 ? Voie 6. Courir, aussi vite que possible dans cette foule de gare.

11H46. Voie 6. Scanner les billets à l’entrée du quai. Tourniquets avec les loulous et les valises. Trouver la voiture 18, et le TGV de Brest derrière celui de Saint Malo. Voiture 1, 2, 3….

11H47. Voiture 18. Monter les loulous et les valises.

11H49. Assis places 62, 63, 64.

11H50. Petite musique . TA-d-da-da. Annonce départ imminente du train.

11H52. Départ.

Je n’aurai pas trop d’une semaine de vacances pour m’en remettre.

Même s’il y a peu de chance qu’ils me lisent un jour, j’aimerais remercier le monsieur qui m’a indiquée comment finaliser ma command de ticket à Chantiers, le stress m’empêchant de lire toutes les lignes, la dame au gilet gris qui m’arassurée sur le départ de mon TGV sur le quai de Chantiers, la dame à la valise bleue par ses sourires et le conseil pour faire passer les valises dans les tourniquets à Montparnasse.  Quant à la SNCF : Petite musique. Ta-da-da-da. SNCF, à nous de vous faire préférer … la voiture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s