sur le sofa

L’invisible

Elle arrive, je le sens.

Chez moi quand la zone critique se pointe , c’est quand je ne ressens plus rien, plus d’émotion. C’est le vide total. Anéantissement de tout esprit critique, de toute réflexion. Les autres vont penser qu’on fait la gueule, qu’on est d’humeur taciturne. Ils ne voient pas, ne remarquent pas que la dépression va arriver comme une lame de fond qui va  tout emporter sur son passage et s’installer pour une durée indéterminée.

Alors se raccrocher vite, vite à tout ce qu’on peut trouver : du temps pour se reposer sans scrupule, le soleil, les yeux de son conjoint, les « mamans, je t’aime très fort », les « mamans, je t’aime très fort ».

 

(Pour Gégé,  t’inquiète pas, tout va bien)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s